Bilan de la phase 1 (ou comment conjuguer performance et décadence)

Classé dans : Résumé Equipe 4 | 3

Nous y voilà, première phase bouclée avec brio on peut le dire. Un parcours quasi sans faute. Il faut bien se faire plaisir alors petit rappel en chiffres:

8 matches, 8 victoires (limpide)

24 sets gagnés / 1 set perdu (clair)

620 points marqués

345mn de retard cumulé

100 litres de bière évaporés (ça commence à se troubler)

Des dizaines d’heures de débrief d’après match (si, si….) qui auront de nouveau été l’occasion d’écouler quelques litres.

3 déménagements

1 crémaillère (y’a un truc qui cloche là)

1 jour de l’an

DES anniversaires

….

Voilà, on ne s’est pas ennuyés et finalement le volley a largement débordé sur nos soirées, nos week-ends, nos vies de famille, nos relations conjugales. On aurait pu en oublier le volley dans tout ça. Et ben non, même pas. Finalement le plaisir d’être ensemble a décuplé notre efficacité, cohésion, performance sur le terrain.

Bon, il y a bien eu quelques sorties de route, comme ce tournoi de Sucé, où la bière prit rapidement le pas sur le jeu (équipe anesthésiée avant le début du 2ème match).

Mais globalement les choses ont été maîtrisées. J’en veux pour preuve Malville, Mise en place d’un rationnement strict des troupes, à savoir pas plus d’une tournée entre chaque match, Marsauderies, potion magique de Nico dans la gourde, 2 gorgées max chacun (à chaque temps mort et fin de set).

Bref, vous l’avez compris, tout ça a été parfaitement orchestré, les ingrédients du succès savamment distillés. Chacun ayant joué son rôle à la perfection, ou presque…

Simon, quelques commentaires sur cette première moitié de saison?

« Pour ma part, je tenais à revenir sur nos plus hauts faits d’arme:

– Les « pipes escalade » où Nico finit sur mon dos… sinon c’est trop simple

– Les 4 points de Nadège lors du premier match de la saison. Pas marqués, juste joués… la faute à un mollet beaucoup trop sollicité lors de la préparation d’avant saison.

– Des 2ème sets d’anthologie… avec des remontadas dignes de certains catalans.

– Des retours en voiture avec autant d’émotions que le match en lui même… où les discussions prennent parfaois le pas sur le GPS

– Un « c’est qui le patron! » mythique, histoire de montrer aux jeunes que si on tape moins fort on n’en est pas moins retords

– Et enfin des victoires contre nos épouvantails de l’année dernière pour finir sur notre seconde montée consécutive. »

 

Merci Simon pour ces quelques rappels. Maintenant on ne va pas se laisser griser par nos performances et rester concentrés sur nos axes de progrès et résolutions 2018:

– Gaétan va laisser tomber les pieds, histoire de voir ce que pourrait donner une défense avec les mains.

– Nadège a décidé de ne plus esquiver la balle en hurlant des fois qu’un de ses camarades soit mieux placé qu’elle pour la prendre (ce qui n’arrive à peu près jamais)

– Maryline ne se positionnera plus au milieu du terrain pour attendre la réception

– Simon lui, va travailler l’esthétique de son coup spécial, à savoir la défense cachalot avec ricochet (on vise les 4 rebonds maintenant)

– Quant à Manu, il a promis de se maîtriser et va refréner ses envies de bloc… sur service adverse. Bonus pour Man, arrête d’être trop fair play, personne n’a vu que ton pied était resté accroché dans le filet!

– Nico n’annoncera plus les balles, non aucune, dehors, dedans, c’est terminé. 2% pour de réussite dans l’exercice…

– Tof va essayer d’être plus crédible quand il dit « mais non, je faisais pas la gueule!!! »

– Pour Guillaume, il est encore trop tôt pour faire le bilan, mais on a déjà 1 ou 2 pistes. On vous en parle en 2ème partie de saison.

– Enfin, chère Carline, j’ai bien cherché; mais rien trouvé… Éventuellement, si tu pouvais juste être un peu moins chiante à regarder jouer, accepter de faire une faute de temps en temps, histoire de ménager nos égos et susceptibilités…

– Quant à moi, promis je fais au moins un point à l’attaque avant 2019.

 

Finalement, non seulement on a bien rigolé, mais on a effectivement bien joué, très bien même par moments. On s’est pris au jeu, on s’entraîne…

Moi qui suis venu au départ surtout pour les apéros je ne suis certes pas déçu de ce point de vue, mais surtout, j’ai repris plaisir à jouer au volley.

 

Merci les Loulous!

 

Steph.

3 Responses

  1. Maud Redon

    Merci Stéphane de t’être commis à cet exercice avec brio : beau résumé d’une demi saison!
    Bravo à Clisson 4 pour ces réussites bien méritées, et cette énergie contagieuse qui vous anime!
    je vous souhaite une deuxième partie de saison au moins aussi enrichissante et motivante.
    Par contre, préparez vous à une défaite : il semblerait que Clisson1 reste dans la course…. je fanfaronne, je sais… je ferai moins la maligne demain, je sais aussi…
    Je rectifie au passage une licence poétique (pour ne pas dire gros mensonge), à lire ton résumé, on croirait que forts de l’expérience du tournoi de Sucé, vous avez été quasiment sobres de façon programmée à Malville…. le calendrier te fait mentir, puisque le tournoi de Malville était avant celui de Sucé, … et la dose d’alcoolémie si elle était moins avancée n’était pourtant pas nulle,… loin de là, mais je dois reconnaître que vous avez su très bien jouer avec ça!!

  2. M la Maudite

    Joli travail d’équipe les amis!
    je vous souhaite au moins autant de plaisir partagé et de victoires dans la seconde partie de saison!
    Merci Stéphane de t’être commis à ce premier résumé : joli travail!!
    j’ai quand même repéré une licence poétique : mon souvenir du tournoi de Malville (antérieur à celui de Sucé) n’évoque pas franchement l’application formelle d’un rationnement organisé: Vous aviez peut-être juste un peu plus d’envie de jouer que de picoler, et bien vous en a pris puisque vous avez été plutôt bons, mais certainement pas sobres! Tu laisses entendre qu’il y avait une démarche volontaire dans la régularité du « posage de coude » sur le bar : en tant que témoin, je réfute!…. licence poétique donc!
    BRAVO à l’EQUIPE 4 quoiqu’il en soit!!!!!! Poursuivez votre route!

Laisser un commentaire